L’étude qui a tout déclenché

Le 1er décembre 2020 sortait l’étude de Gilles-Eric Séralini et Gérald Jungers, base de notre campane. Cette étude mets en lumière le fait que de nombreux pesticides en vente libre contiennent des produits hautement toxiques tels que le plomb ou l’arsenic, sans que ces derniers soit indiqués sur l’étiquette.  Suite à cette sortie, notre coalition de 9 associations portait plainte contre X pour fraude à l’étiquetage, mise en danger de la vie d’autrui et atteinte à l’environnement. 

Pour découvrir l’étude dans son intégralité, cliquez ici

Partagez :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn